La collecte des piles rendue plus sûre grâce à la choucroute

Stibat (Stichting Batterijen = l’Organisation néerlandais en charge de récupération des piles) exigeait avant tout un emballage certifié UN en tant que moyen de collecte pour piles usagées. En outre, le gaz qui pourrait se dégager devait pouvoir s’échapper du moyen de collecte. CurTec décida donc de réviser un peu son histoire : son expérience en matière d’emballages pour le secteur de la choucroute.

La collaboration entre Stibat et CurTec remonte à déjà plus de 10 ans. Au nom des fabricants et importateurs de piles, les piles usagées doivent être collectées, triées et ensuite recyclées. Stibat était à la recherche d’un emballage pour remplacer leurs tonneaux en papier mâché pour collecter des piles usagées. Gert-Jan van Huuksloot, Project Manager Business Development & Strategy, est ravi de la collaboration : « CurTec nous propose un moyen de collecte sûr et ils nous aident à réfléchir aux solutions. »

Le savoir de la choucroute
Les piles usagées collectées doivent être transportées dans un emballage certifié UN. Cela est défini dans l’ADR (L'accord européen au transport des marchandises dangereuses par route). Gert-Jan : « Conformément à la législation, ce genre d’emballage doit respecter deux aspects. Premièrement, Stibat fût de collecte avec manchonporter un marquage UN, et deuxièmement, la possibilité de laisser s’échapper le gaz de l’emballage sans atténuer la résistance ni la structure du moyen de collecte. » La solution était un fût à ouverture totale de 52 litres. Ce fût, rempli avec 90 kilos de batteries, réussit la batterie de tests haut la main.

« Nous n’avions toutefois pas encore résolu le problème de dégagement gazeux. Nous avons vérifié plusieurs systèmes à soupape. Notre responsable commercial chez CurTec a finalement trouvé la solution : retirer le joint interne de protection contre l’eau et la vapeur. Cela semblait effectivement fournir la ventilation dont nous avions besoin pour le fût, » déclara Gert-Jan. CurTec vérifia à nouveau l’emballage, mais sans le joint en caoutchouc. Le succès était de nouveau au rendez-vous. La solution du joint semblait dater de l’époque où les fûts CurTec étaient utilisés dans l’industrie de la choucroute. Il y avait également un dégagement gazeux à l’intérieur de ce type d’emballages.
 

« CurTec nous propose un moyen de collecte sûr et ils nous aident à réfléchir aux solutions »


Le regard tourné vers l’avenir
Pour la collecte de piles usagées, Stibat doit également faire face à l’évolution du marché. La collecte et le transport de certaines piles au lithium, souvent utilisées dans les vélos électriques (plus de 500 g et au-delà de 100 Wh), nécessitent une approche particulière. Pour les collecter, Stibat s’est de nouveau tournée vers un moyen de collecte certifié UN de CurTec. Gert-Jan : « Ces fûts seront prochainement placés aux emplacements spécialisés. Nous munissons les fûts d’un couvercle d’une couleur différente afin de pouvoir mieux connaître le contenu et maîtriser la sûreté. »
 



Que vous souhaitiez collecter ou réduire des déchets, le choix du conditionnement joue un rôle capital. Voulez-vous obtenir des conseils sur le conditionnement le plus adapté en fonction de vos objectifs de gestion des déchets ?
 

Envoyez-nous votre défi de conditionnement


 


pijl Envoyez-nous votre défi de conditionnement

  •  *
  •  *
  •  *
  •  *
  •  *
  •  *
  •  *
  •  *
  •  *


Témoignages

Gert-Jan van Huuksloot (Project Manager Business Development & Strategy chez Stibat)

« Notre collaboration avec CurTec est très agréable. Tout particulièrement le professionnalisme au niveau du service et de l’après-vente. »

Gert-Jan van Huuksloot (Project Manager Business Development & Strategy chez Stibat)



pijl Nos clients